Essais sur la relative d'être pas bain

by De l'eau dans cale

supported by
Maison Planàterre
Maison Planàterre thumbnail
Maison Planàterre J'aime bien le nom de ce groupe. "Y a d'l'eau dans la cale" dit un capitaine à l'un de ses matelots. À moins que ce n'ait été prononcé par un chef de Parti politique dont les appuis fuit de toutes parts. Ou qu'il s'agisse d'un État Nation engagé dans une fuite en avant devant ses responsabilités. Et puis ce qu'il y a de bien dans un tel cas c'est qu'il y a moyen de remédier au problème, de proposer des solutions et d'améliorer la situation. La plupart des Titres ont d'ailleurs d'heureuses fins. Favorite track: Salade déjeuner.
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $10 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Tout chaud tout frais fait à la main à la Coop Coup D'Griffe.

    Includes unlimited streaming of Essais sur la relative d'être pas bain via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 14 days
    edition of 40 

      $10 CAD or more 

     

1.
2.
3.
04:29
4.
01:13
5.
6.
7.
03:09
8.
05:02

credits

released November 8, 2015

Gab Séguin : voix, guitare rythmique
Frédéric Messier : Guitares, Drum
Kevin Mathieu : Guitares électrique, banjo, glokenspiel
Gab messier : Contrebasse

Phil Mespieds : Choeurs et voix
Simone Leblanc : Choeurs
L'orchestre de vent dans Les oignons composé de la gang de rue de tintamare soit :
Olivier Latulippe, Mitch Plamondon, Simone Leblanc, Félix De l'Étoile et Phil Ouellet

Prise de son, édition, mixage et matriçage : Frédéric Messier
Photographie et sérigraphie : Julien Séguin
Conseils et plus : Félix De L'Étoile

Paroles et musique par Gab Séguin
sauf paroles de Salade Déjeuner par Gab Séguin et Phil Mespieds
et Bannière de mai par Rimbaud
Arrangements par De l'eau dans cale
Orchestration des vents par Frédéric Messier

Remerciements à
Louis, Linda et J-M Messier pour les maisons à Bromont,
François pour sa guitare
les amiEs et les familles multiples pour pas mal de tout,
la coop coup d'griffe comme d'habitude,
tous les membres de groupes de musique cosanguin
Merci(s) à Cath
et un gros Merci pour l'écoute,
espérance que vous apprécierez

tags

license

all rights reserved

about

De l'eau dans cale Montreal, Québec

contact / help

Contact De l'eau dans cale

Streaming and
Download help

Track Name: Salade déjeuner
Deux toasts beurre de pinotte bol de céréale et banane
Deux oeufs brouillés bacon pain blanc creton-aïl et patate

Et tu tournes la page

L'opinion ça se discute pas encore moins le matin
surtout quand qu'i‘est sévère et t'lève par le pied qu'il te tient
Qui rédige une autre charade mieux vaut deux tu l'auras
Mieux vaut plus que moins la qualité tu connais ça
À la une en primeur bon menteur bon vendeur
T'as pas vu l'ours dépouillé courir y'a à peine une heure
L'argent pousse dans les arbres quand tu manges d'la salade
Feuille de laitue papier imprimé forêt boréale

Commentaires le matin.
Comment taire le matin ?

Des feuilles de papier qui des fois me font rire
De feuilles de papier qui souffrent le martyr
Des feuilles de papier imbibés de photos
Pendant qu'un autre con chante à la radio
Des feuilles de papier qui finissent par passé-date
Mais qui juste avant abasourdissent ma rate
Des feuilles de papier souvent me font maudire
Des feuilles de papier souffrent le martyr
Et s'envolent à l'autre bout du monde

Et chaque jour c'est pareil
On lit des insultes
On écrit des pubs
Et compose des victimes

Les pouces noirs à force de lire les histoires générées
Faut savoir qui est au top de la tour d'ivoire
La tache du cash, c'est rendu normal
Ça cache la hache dans la forêt Boréale
Rajoutes les commentaires d'experts en la matière
Comme les charlatans du temps de nos grands-pères
Bon dans la gueule moins dans le bide
Quand la feuille est bien remplie d'informations-calories-vides
Coupent les arbres, coupent le staff, coupent le journalisme
Pour la sticky-sweet nouvelle dans la salade déjeuner
Bon à rien à matin la feuille entre les mains
La tête sur la table et pis la cervelle en smoothie
Bon matin j'pars de loin

L'argent pousse dans les arbres quand tu manges d'la salade
Feuille de laitue papier imprimé forêt boréale
L'argent pousse dans les arbres quand tu manges d'la salade
Feuille de laitue papier imprimé forêt boréale
Des feuilles de papier qui des fois me font rire
De feuilles de papier qui souffrent le martyr
Des feuilles de papier souvent me font maudire
Des feuilles de papier souffrent le martyr

Et chaque jour c'est pareil
On rit des injures
On édite des juges
On romance des scandales
On pleure en première page
Et compose des victimes

Tu lis ton journal en sucrant ton café
Ou t'aimes ton café avec un journal sucré
Tu lis ton normal en sucrant ton café
Ou t'aimes ton café avec un normal sucré
Tu lis ton moral en sucrant ton café
Ou t'aimes ton café avec un moral sucré
Tu lis le mal en sucrant ton café
Ou t'aimes ton café avec un mal sucré
Rendu là tu l'sales
Track Name: Le destin est menteur
Temps pour une nouvelle page
Tant remplie de mirage
Demi tristesse demi rage
Le tout pour jouer son image
À travers tout les rouages
Que l'on traverse avec l'âge
Et tout les mauvais présages
Qui se tissent dans l'orage
On se retrouve dans la rue
Là où les regards vident s'accruent et trainent

Bienvenue dans le plus beau monde des balivernes

J'suis peut-être un génie pi tout l'monde le sait pas
Si J'fais comme faut peut-être que j'pourrais suivre mes pas
En attendant j'suis par-ci j'suis par-là
Et un beau jour le destin mentira

Et un beau jour le destin mentira
Ben oui ben non ben comment ça
Et un beau jour le destin mentira
Mais j'espère vraiment pas

Là on est tou(t)s là dans nos p'tits à s'dire qu'on fait la bonne affaire
Track Name: Jouer dehors
J'vais faire c'qui faut faire et dire ce qui faut pas
Travailler pour son corps quand sa tête veut la mort
Chercher le remède sans demander d'aide
Voir à se que l'âme porte un peu de blâme
Travailler pour son corps quand je voudrai jouer dehors

Pourquoi encore toujours être obligé de prendre du temps
Pour encore faire se qui se perd au fur et à mesure
Pourquoi encore jamais le temps de rêver le présent
Parce que mon compte sous zéro plus que la température

Et je cours pieds nus l'hiver... la neige

Et mes poches sont vides l'hiver... de change... de chance

Mais pourquoi manger toute la croute autour de mon pain
Mais parce que mettre de la chair autour des mes os
Mais pourquoi cacher l'horizon derrière des bouts de ciel
Mais parce que même si la ville est belle reste qu'elle est cruelle
Mais pourquoi mille idées floues autour de ma coche
Mais parce que mille idées froides comme de la slush

Comme des satellites la terre... ma tête
Track Name: Bannière de mai
Aux branches claires de tilleuls
Meurt un maladif hallali
Mais des chansons sprirituelles
Voltigent parmi les grosseilles
Que notre sang rit en nos veines
Voici s'enchevêtrer les vignes
Le ciel est joli comme un anges
L'azur et l'onde communient
Je sors si un rayon me blesse
Je succomberai sur la mousse

Qu'on patiente et qu'on s'ennuie
C'est trop simple. Fi de mes peines
jeveux que l'été dramatique
me lie à son char de fortune
que par toi beaucoup ô nature
à moins seul et moins nul je meurre
au lieu que les bergers c'est drôle
meurrent à peux près par le monde

Je veux bien que les saisons m'usent
à toi nature je me rends et toute ma faim et toute ma soif
et s'il te plaît nourri abreuve
rien de rien ne m'illusionne
C'est rire aux parents qu'au soleil
et moi je ne veux rien à rien
et libre soit cette infortune
Track Name: Les flaques d'eau
À matin journée d'marde
Hypersomnie dans l'prélart
Sous un ciel de grisaille
Ç'a arrive comme d'habitude
Mercredi ou mardi
D'être pas d'job, d'être pas ben
Mais quand même le gardien des chiens
Aujourd'hui j'ramasse leur marde
Et surtout celle dans ma tête
Pis là comme de fait j't'appelle aussitôt
Que mon esprit comprend plus les mots
J'suis fatiguant, fatigué d'avoir trop dormi
Me dire que j'ai vraiment pu d'vie
Sauf celle de t'attendre dans ton lit
Ça l'air que rendez-vous, ça ressemble un peu trop à chez-vous
Faut m'exile encore avant d'en avoir des remords
D'être un boulet de temps à autre
Sans loyer plein d'amour pour les autres
Et pis surtout pour toi
j'commence à aimer l'overdose

Mais j'ai rien trouver mieux à faire
Que d 'chantonner s'un banc d'parc en écoutant les éclairs
J'ai rien trouver plus beau
Que d'fumer des studio pi sauter din flaques d'eau en temps d'orage
Que d'sauter dans mes flaques d'eau sur les reflets de mon image

À soir j'cherche le moral
Je regarde par la fenêtre
Et j'fuis les mauvais présages
Ç'a arrive comme d'habitude
En soirée c'a ce replace
Enfin un éclaircie
Faut pas y en vouloir à lui aussi
J'veux qu't'arrives
Mais juste après ma pluie
Track Name: Rendez-vous
C'est qui qui sait quand est-ce que t'as pus rien
C'est quand qu'tu t'trouves de quoi à faire demain
Tes conditions sont froides curriculum vital
Boire une ambition qui remet d'aplomb
Qu'est-ce qui vaut la peine?
Quand ça rend saoul ça rend fou
On aime le rendez-vous

C'est quoi qu'ça t'tente de voir ici-bas
C'est comment que tu crois que t'y arriveras
Tes tensions se triplent placebo multiple
Boire une solution qui tasse le motton
Qu'est-ce qui vaut la peine?
Quand ça saoule ça rend folle
On aime le rendez-vous

C'est qu'est-ce que tu consommes comme produits
C'est con quand c'est c'que c'est à prix réduit
Tes valeurs profondes un bon film de fiction
Boire une illusion transite les réflexions
Qu'est ce qui vaut la peine?
Quand c'est saoul ça reste flou
On aime le rendez-vous
Track Name: Les oignons
Attention…
Quand tu coupes les oignons 

Attention …
Essayes les lunettes au front 

Attention…
Qui éclaircissent la vision

Attention…
Quand tu coupes les oignons 



Sans de moyen
Soupe à l'oignon 

Cent qui on faim
Mille raisons 

Pauvres et des mains
Des doigts en moins 

Révolution
De quelle façon? 



Larmoiements… 

Ce qu'ils sécrètent c'est un secret qui fait pleurer 

Lacrymaux… 

Ce qu'ils sécrètent c'est un secret qui fait brailler 



Des oignons j'en ai coupés une couple de milliers 

J’voyais la misère du monde en une seconde 

Là où on peut regarder une fois la pelure ôtée 

Mon mal pour les autres à cause des ordres 

Qui causent le désordre, ordres et désordre 



De B.S. au lit
À vivre d'art 

Deux cents amis
Vingt carats d'or 

Économie
À l'infini 

Plus loin encore
Compte les morts 



Ensemble consciences aiguisées, esprits allumés 

On se passait l'couteau comme un flambeau 

Mais une fois noyé dans c'qu'avait d'amitié 

J'me suis viré de bord, pas les voir saouls morts 


Et tout seul j'ai pleuré
Mes doigts j'les ai coupés

J'voyais pus combien
Comment faire le bien 

Ben beau l'expliquer
Ou même le dessiner 

J'y croyais pus non
Désillusion 


Larmoiements… 

Ce qu'ils sécrètent c'est un secret qui fait pleurer 

Lacrymaux… 

Ce qu'ils sécrètent c'est un secret qui fait brailler 



Train-train quotidien
Raille l'amour 

Trente et un matins
Un mois jour pour jour 

Riche ou malsain
Beurre à l'ail pain 

Triste sans détour
Oignons en poudre 



Et j'ai tellement coupés
D’oignons avariés 

Mes larmes coulaient
Mais pus d'mains pour essuyer 

Et la lame cherchait
Encore la paix 

Mais y'avait pus rien
Sauf mes poignets

Larmoiements… 

Ce qu'ils sécrètent c'est un secret qui fait pleurer 

Lacrymaux… 

Ce qu'ils sécrètent c'est un secret qui fait brailler 


Attention…
Quand tu coupes les oignons 

Attention …
Ton cœur aussi a sa prison

Attention…
Enlèves les barreaux pour de bon

Attention…
Quand tu coupes les oignons